Accueil Activités du Club Reportage et compte rendu Finale Ecole de Raseteurs de St Rémy par Patrick PONS

Reportage et compte rendu Finale Ecole de Raseteurs de St Rémy par Patrick PONS

0
0
144

Reportage et compte rendu Finale Ecole de Raseteurs de St Rémy par Patrick PONS dans Activités du Club 48af5c6a

Dans la Cour de l’École Taurine Saint Rémoise

Le temps des récompenses

Puisque c’est le temps des finales, et donc des récompenses, samedi 9 octobre aux arènes Chomel-Coinon de Saint Rémy de Provence, en collaboration avec le club taurin Lou Glanum du président Régis Noel, l’école taurine saint rémoise et son instructeur fédéral Nicolas Tortel, organisait sa finale. Pour ce faire, six manades emmenaient six jeunes biòu pour distribuer les derniers bons points de la saison.

C’est le 778 de Richebois qui ouvre les débats avec des mouvements appropriés, placé il orchestre avec détermination les reprises et les séries, puis tape aux planches sur Marchand, et bascule aussi derrière Sabatier. Belle impression récompensée de Carmen. En second le 712 de Caillan: Sur le premier raset, il enferme Marchand qui lâche l’objectif, dans la foulée enfarine Oumrazi qui est mis à terre, et le suit même en contre piste où le minot est allé se réfugier.  De quoi ralentir l’envie des élèves. D’autant que son placement, sa rapidité de réaction, plus du brio, comme ses actions sur Sabatier, sur Marchand, puis une envolée derrière Poncet, et la cocarde levée par Mathis, confirme le bienfondé de sa jolie prestation. Carmen. En troisième le 603 de Roumanille: Très belle bête qui s’éparpille et s’essouffle parce qu’elle ne se fixe pas, mais l’on note toutefois, une réaction pleine de détermination et de brio sur un non moindre raset de Poncet en terminant dans la contre piste. Carmen.

En quatrième le 656 de Pla: Brave et volontaire dans ses répliques, il lui manque un peu de méchanceté, pour preuve quand il accroche avec un léger coup de tête le jeune Py pour un « roulé boulé » sans conséquences. Carmen. En cinquième le 730 de Tibério:  Quand il se calme et donc temporise ses déplacements, puis quand il est bien positionné  il affiche une volonté évidente à répondre des deux côtés avec application. Carmen. En sixième le 918 de Gros: Un bestiau qui découvre son nouvel univers, de fait, il est réservé aux plus jeunes élèves avec Martinez et Rouvière, il apprend aux planches puis à les sauter avec Perrin. Carmen.

Ce sont une quinzaine d’élèves, blessés compris, qui sont présentés un a un à la capelado par le président de course Régis Noël, dont les huit droitiers et cinq gauchers participants à la course, aidés par les accompagnateurs (tourneurs) Frédéric Boyer et Teggy Romero, puis de la contre piste avec les directives et les conseils donnés par Nicolas Tortel. En ce jour et certainement toute la saison, d’après les suiveurs, se sont fait remarquer les droitiers Zenag Mathis et Marchand Nans, et le gaucher Benoît Sabatier. Mais tous, à un moment donné, ont tenu à rendre leur devoir écrit (raseté) du mieux possible.

 

d8bb1339 dans Calendrier courses de taureaux 2021

Les récompenses : 

 A l’issue de la course remise des prix en piste et photo souvenir : 

1erprix à Zenag Mathis

2ème prix à Benoit Sabatier

3ème prix à Florian Clavel

Prix aux élèves blessés Evan Paturel et Timothée Di Antoni

Prix spécial à Mickael Poncet

 

Prix meilleur taureau au 712 de Caillan

Puis un trophée, une mini croix de gardian, à tous les autres élèves.

Les présents de samedi:

Gaucher: OUMRANI Sorian ARCHET Camille   PY Thomas         SABATIER Benoît  ROUSSIERE Bastien
Droitier: MARTINEZ Alex  DEGONGORA Gaby MARCHAND Nans CLAVEL Noé ZENAG Mathis PONCET Michael CLAVEL Florian PERIN Greg ARCHET Matéo DEANTONI Timothée       PATUREL Evan

Image du Blog labouvineparpatrick.centerblog.net

 

Noé, parti pour être grand

En ce jour de finale, c’est un veau de la manade Richebois sorti en septième position qui était réservé au pitchounet de l’école, à savoir Noé Clavel âgé de 12 ans. Un veau remonté tel une pile wonder… Sautant seul ou derrière les élèves, sans qu’il en soit diminué physiquement.  De fait, Nicolas Tortel, en piste et au côté de son minot, a attendu que le veau se fatigue un peu, pour le faire passer sans risque, et ce à trois reprises, sous les encouragements du public et de ses ainés. Bravo Noé et qui sait si nous n’avons pas assisté au tout début d’une future carrière??? L’avenir nous en dira plus.  Et un spectateur assidu nous faisait humoristiquement remarquer; » Finalement, Noé est le seul à avoir raseté en cornes nues cet après-midi. « 

 

 

Patrick PONS

Crédit photos: Delphine MARTINEZ

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Michel
Charger d'autres écrits dans Activités du Club

Laisser un commentaire