• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Finale Ecole Taurine Saint Remoise SAM 10 OCTOBRE 2009

3102009

webremisedesprix2009.jpg       

Reportage photos complet (216 photos)  de la course sur le site web «  Tradition autour du Taureau » par le photographe Gauthier Norbert  passioné de taureaux :

http://taureau.servhome.org/Photosvillages2009/St%20Remy/le101009fi/bmalbum.htm?FULL=OUI

Origine Compte Rendu et Photos :

« Blog  course camarguaise.midiblogs.com »

SAINT-REMY-DE-PROVENCE : FINALE DE L’ECOLE TAURINE

Samedi 10 octobre 2009        :     DU SPECTACLE !

 

STREMY.jpg

Les jeunes raseteurs de l’ET de Saint-Rémy

La finale de l’école taurine de St Rémy de Provence a engendré de bien belles satisfactions. Vous comprendrez alors que le Carmen général accordé à l’issu de la course par le dynamique animateur reflète le plaisir partagé avec les nombreux spectateurs. Aidé par Nicolas Tortel et Jean-Luc Maurel, Christophe Ginoux insuffle à cette brillante équipe l’énergie pour se mettre au diapason des taureaux. Les jeunes veulent parfois à tout prix briller et doivent parfois être canalisés. Le premier prix revient au duo Coulet-Sabot avec pour ce dernier le prix du meilleur animateur. Tout au long de la course ils se sont mis en évidence maintes fois de façon très spectaculaire. Poncet reçoit le prix du raseteur le plus assidu et Rocarpin celui du meilleur espoir avec une première saison de qualité. Couturier, Hernandez et Marcel sont aussi au diapason dans des rasets très purs et donnant leur chance aux cocardiers. Barroyer et Matéo sont un peu plus en retrait mais assurent aussi leur part de spectacle tandis que Noël Jury sort sur ennuis physique.
Côté taureaux tous ont donné une sérieuse réplique avec pour certain un talent déjà confirmé. Pour la manade Ribaud, le 227 (1er) se livre et fait une course très sérieuse avec de nombreuses actions percutantes à la barrière. Le 319 (3e) est coureur mais se livre énergiquement dans les séries et effectue une grandiose action après Sabot. Le 217 (5e) effectue une profusion de coups de barrières de plus en plus prononcés mais rentre à la corde. Le 440 (7e) est pétillant et ne refuse rien. Il se donne sans retenue et termine ses poursuites cornes au ras des planches.
Pour la manade La Galère, le 472 (2nd) est vaillant et chaud comme la braise. Il effectue lui aussi des actions tonitruantes dont une où il se cabre comme un Ï aux trousses de Marcel. Le 469 (4e) (◄ photo sur Hernandez) calme et placé est très plaisant. Ses sauts et percussions ravivent aussi le public. Largué, le 363 (6e) anticipe un maximum pour des poursuites frissonnantes dont une avec Rocarpin qui trace dans le berceau des cornes pour finir en fracas aux planches. Il ne baisse pas de rythme et enchaîne lui aussi le spectacle. Pour finir le 542 (8e) est le plus impulsif aux planches avec des sauts après les jeunes élèves qui permettent de finir cette  finale sur une note spectaculaire.

Christophe heureux comme un pape pouvait alors souffler. Au vu du sourire des aféciouna à la sortie des arènes on peut dire que sa méthode douce pour transmettre sa pédagogie de la course camarguaise a fonctionné. Un éducateur au grand cœur qui peut être fier de sa manière d’enseigner.

 

CDB5.jpg

Texte et photos   Eric AUPHAN

 







Critik Paris |
Des perles et encore des pe... |
scrapb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sapl
| Blog à Mary
| Mille et un âne